Le corps : en papier et en textile. Le papier pour ce qu’il tient du textile, et le textile pour ce qu’il tient du papier, des matières sœurs.
C’est l’être humain, dans sa transparence et son opacité, dans sa rugosité et sa douceur, qui les intéressent ; dans sa pérennité et son éphémérité.
Ce sont de petites histoires que le corps nous raconte, parfois dramatiques, parfois drôles.


Exposition de sculptures Gloria Massana et Teryl Euvremer